Slider


Ciao a tutti ! Après le premier article concernant mon week-end à Venise dans ces grandes lignes, j'avais envie de vous raconter, plus en détail, mon expérience airbnb, la première un peu "calamiteuse" si je puis dire.  J'ai réservé ce que je pensais être une jolie chambre à partager avec l'amie qui m'accompagnait, à dix petites minutes de la gare, en plein dans le quartier où se passaient toutes les festivités du carnaval. Lorsque nous sommes arrivées à Venise, nous n'avons, d'abord, pas trouvé l'appartement, l'adresse indiquée étant erronée. J'ai appelé le propriétaire, qui m'a guidée jusqu'au logement puis m'a gentiment dit qu'il n'était pas sur place, qu'il arriverait d'ici trente minutes. Parfait (ironie, coucou), nos bagages et nous nous sommes installés dans un restaurant et nous l'avons rejoint après nous être restaurées. Très gentil, très accueillant, peut-être un peu trop, il me dit que je parle très bien italien, que je lui plais et qu'il aimerait me proposer un boulot d'hôtesse d'accueil dans ses logements ici, à Venise, il me demande mes coordonnées, nous installe dans une chambre avec un lit double, un peu vétuste en nous disant que nous sommes surclassées parce qu'il m'apprécie et en précisant que "ce sera à mentionner dans notre commentaire airbnb". Je suis très gênée, je me dis que, heureusement, je ne suis pas seule. Nous nous installons et partons rapidement découvrir la ville. Nous n'avons pas le temps de nous installer que, déjà, je remarque qu'il m'a appelée trois fois. Je lui envoie un message et lui demande ce qu'il y a. Il me répond que "désolé mais les personnes qui ont réservé la chambre que je vous ai donnée sont arrivés, j'ai déplacé vos affaire dans celle que vous aviez réservée". Merci, mais nous avions pris le soin de fermer à clés notre chambre pour être tranquilles, j'avais laissé dans mon sac mon portefeuille pour ne pas m'encombrée... Nous retournons au logement en quatrième vitesse et découvrons notre nouvelle chambre dite "partagée" sur airbnb qui est en fait... un dortoir. Absolument pas conforme aux photographies qui plus est. Nous tombons un peu des nues, c'est un peu la goutte d'eau qui fait déborder le vase m'enfin, nous n'allons pas dormir sous les ponts. Nous collons deux lits ensembles dans un coins, glissons nos sacs sous les lits et repartons dans les rues de Venise. Une seule personne passe la nuit avec nous dans ce dortoir et se place à l'autre bout de la chambre. Le lendemain matin, personne à l'horizon, nous laissons nos affaires et partons faire un dernier tour avant de reprendre le train puis nous laissons les clés, claquons la portes et partons sans aucun regret de ce logement/hôtel/gros mensonge.
Bref, Venise est merveilleuse quoiqu'il en soit mais je tenais tout de même à vous raconter les grandes lignes de cette expérience un poil catastrophique en vous mettant également le lien du airbnb en question au cas où vous ayez l'envie de passer par Venise... préférez plutôt quelqu'un d'autre que cet hôte. En tout cas moi, je vous laisse avec le reste des photos de mon week-end, magique.



pont du Rialto




pont du Rialto


pont des soupirs




pont des soupirs




Et pour suivre mes aventures...
SNAPCHAT : PAULINE.RGD

Week-end à Venise (partie 2).


Ciao a tutti ! Si vous saviez combien j'attendais ce week-end du 11/12 février ! En arrivant à Côme, dans ma famille, tout en sachant que j'aurais pas mal de temps libre parce que ma famille est la meilleure de toutes (pas sûre qu'ils lisent ça un jour alors j'en profite, ahah !), j'ai, depuis août, l'idée de passer un week-end à Venise, au carnaval. C'était un peu un rêve de gamine, de visiter la ville de l'amour. Mon frère y était allé avec l'école il y a quelques années et Venise est tellement réputée pour sa beauté, je voulais voir par moi-même. J'ai donc embarqué une de mes copines italienne dans mon road trip express à Venise et nous avons fait 4h de train aller, 4h de train retour, en deux jours, pour admirer la ville, se perdre dans les rues et être émerveillées. Samedi, nous avons commencé par un restaurant puis, en fin d'après-midi, nous nous sommes faufilées entre la foule pour admirer le défilé du carnaval sur l'eau. Puis, petit apéritif/mojito/gnocchi4fromages et nous étions de retour dans notre airbnb jusqu'au lendemain huit heures. Très honnêtement, je pensais que nous ne nous en sortirions pas. Que nous ne verrions pas Venise en entier en si peu de temps (un jour, en somme). Alors dimanche, nous sommes parties un peu avant neuf heures de notre appartement, nous avons pris un café en vitesse (parce que, clairement, maintenant, je ne peux rien faire si je n'ai pas bu mon café/cappuccino du matin) et nous avons marché à travers les ruelles, nous avons traversé des dizaines de ponts pour arriver à la place Saint Marc, sa basilique, son campanile, le Grand Canal, le pont des soupirs, tout ce qu'il y a à voir est sur place et donc, nous avons flâné, marché, beaucoup et nous en avons pris pleins les yeux, surtout.

Je vous laisse avec les quelques premières photos de mon week-end à Venise. Honnêtement, j'espère y retourner, la visiter plus en détail, prendre le temps et visiter les îles alentours. Mais j'ai adoré son charme, j'ai aimé me perdre dans ses ruelles qui semblent ne mener nulle part et qui, finalement, débouchent toujours sur quelque chose, j'ai aimé son ambiance, les sourires sur tous les visages que j'ai croisé, toutes ces personnes se prêtant au jeu du carnaval. J'ai moins aimé mon expérience airbnb mais ça, je vous le raconterai dans le prochain article... !


Défilé sur l'eau ayant pour thème : la vanité des abysses.









Campanile, place Saint Marc.



Pont Rialto.


Et pour suivre mes aventures...
SNAPCHAT : PAULINE.RGD

Week-end à Venise (partie 1).


Ciao a tutti ! Bon, clairement, en ce moment, le temps est tout pourri et moi, je reste bien au chaud à la maison avec une montagne d'épisodes de séries... Du coup, pour ne pas vous laissez sans rien et parce que j'avais cette idée d'article depuis un petit moment, j'ai profité d'un moment de soleil lundi pour faire une très longue balade et vous prendre en photos (avec mon téléphone, comme d'habitude) mes endroits préférés au centre ville de Côme. J'adore me balader dans les rues du centre. Il est entouré des anciennes murailles de la ville historique, les rues se ressemblent toutes, je m'y suis perdue, beaucoup, en arrivant et j'aime toujours autant. Mardi, vendredi et samedi, la Piazza del Popolo se remplit d'un énorme marché très agréable, très italien, ça crie, ça marchande, on y trouve de tout. En traversant le marché, pour finalement entrer dans le centre historique de la ville, on tombe sur Porta Torre une ancienne tour qui servait, à l'origine, à défendre la ville. Tout le monde la connait, ici, Porta Torre, et moi, je la trouve vachement jolie lorsqu'elle est baignée de soleil. J'aime aussi énormément la Piazza San Fedele, surtout le matin, lorsqu'il n'y a personne. J'aime sa Basilique, du même nom, j'aime les vieilles maisons qu'il y a autour, les pavés au sol. Evidemment, j'adore aussi le Duomo, la cathédrale Santa Maria Assunta, majestueuse, vu de devant ou de derrière, majestueuse aussi de l'intérieur, encore plus impressionnante lorsqu'il n'y a personne. Et puis, finalement, la Piazza Volta, en mémoire du célèbre physicien et inventeur de la pile électrique, né ici, à Côme. J'adore cette place, réellement, je pense qu'il s'agit de ma préférée. Elle est entourée, elle aussi, de vieilles maisons, donne sur les collines qui encerclent la ville, elle est vivante, toujours, plus grande que les autres et à deux pas du lac. Je vous laisse simplement avec les quelques clichés que je vous ai fait ce matin là, alors que la ville dormait encore un peu, que la foule n'avait pas encore envahit les rues.


PORTA TORRE



PIAZZA SAN FEDELE





DUOMO





PIAZZA VOLTA




Et pour suivre mes aventures...
SNAPCHAT : PAULINE.RGD

Les lieux à voir au centre ville de Côme.


Ciao a tutti ! Tiens, je me suis dis que cette fois-ci, j'allais vous raconter mon week-end. Parce que la semaine, c'est un peu la course avec les trois enfants à préparer, emmener à l'école, aller rechercher à l'école, emmener aux activités et puis jouer, rire, se faire des câlins, me faire gronder parce que je n'accentue pas correctement les mots enfin bref, ce n'est pas de tout repos. Le week-end, par contre, j'ai du temps pour moi, je suis complètement libre. Et ce week-end-ci, je l'ai passé entre deux villes, Côme, celle où j'habite et Milan, à 50 minutes en train. Je n'ai pas embarqué mon appareil photo, une fois encore, parce que, je ne sais pas, je trouve ça bien plus spontané de vous illustrer mes articles avec des photos prises sur le vif, avec mon téléphone, sans prise de tête, sans y penser, juste comme ça.

Bref, samedi 28 janvier, les grands-parents de ma famille italienne (qui habitent l'appartement juste en-dessous) m'invitent à venir avec eux à Milan. Nous prenons le train depuis la gare juste en face de chez nous et arrivons à Milano Cadorna, une des nombreuses gare de Milan située quasiment au centre ville. 3 stations de métro plus loin, nous arrivons sur la place du Duomo. Il est toujours aussi beau, toujours aussi majestueux et pour une fois, j'ai l'impression qu'il est un peu moins envahi. Mais ce n'est peut-être qu'une impression. Nous, ce qui nous intéresse, c'est le Palazzo Reale, juste à côté dans lequel se tiennent plusieurs expositions dont celle d'un certain sculpteur italien Arnaldo Pomodoro et le dessinateur Escher. Nous passons l'après midi à visiter ces deux expos, en jouant un peu des coudes parce que, mine de rien, il y a du monde et puis nous ressortons du Palazzo Reale le sourire au lèvres. Je ne connaissais pas même de nom Pomodoro (si ce n'est que ça veut dire tomate en italien...) et je connaissais un peu Escher sans réellement m'y intéressée cela dit, je dois dire que j'ai été impressionnée par son coup de crayon.. En sortant, nous avons décidé de retourner à la gare à pieds, en passant par la sublime Galleria Vittorio Emmanuele II.








Nous nous sommes ensuite arrêtés chez Granaio dans l'optique de boire un bon capuccino (le réconfort après l'effort, en somme) et personnellement, je n'ai pas résisté et j'ai pris, en plus, ce que les italiens appellent "brioche al cioccolato" que nous appelons croissant au chocolat. Je ne connaissais pas du tout cet endroit, nous sommes tombés dessus par hasard et je pense que j'y retournerai, pour manger cette fois-ci. La décoration est très italienne, l'ambiance plutôt intimiste, j'ai beaucoup apprécié et je vous le recommande chaudement si un jour, vous passez par Milan.
GRANAIO CAFFE & CUCINA - Via Tommaso Grossi, 3, 20121 Milano.

Et puis, nous sommes repartis, bras dessus bras dessous, avons traversé la via Dante, pleine de magasins jusqu'à la gare où nous avons repris le train pour Côme.






Dimanche, en revanche, j'en ai profité que ma famille soit absente toute la journée pour retrouver mon amie Alessandra. Nous nous sommes donné rendez-vous à 11h45 pour trouver un petit restaurant sympa où manger une bonne pizza. Celui que nous avions choisis étant fermé (???!!!), nous avons jeté notre dévolu sur le Riva Cafè, un bar, restaurant, pizzeria qui, de l'extérieur n'est pas franchement visible mais qui, finalement se révèle être franchement bon et très peu cher. J'ai testé plusieurs restaurants depuis que je suis à Côme et je pense pouvoir dire que celui-ci est mon préféré. J'avais très peur de tomber sur un autre attrape touristes parce qu'il se trouve à deux pas du lac (réellement, deux pas) mais, finalement, les pizzas sont énormes, le vin est très bon et les prix ultra corrects. L'ambiance y est vraiment simple, sans prise de tête, nous y avons passé un très très joli moment et sommes ressorties avec le ventre plein à craqué !
RIVA CAFE - Via Fratelli Cairoli, 10, 22100 Como CO



Et pour suivre mes aventures...
SNAPCHAT : PAULINE.RGD

Un week-end entre Côme et Milan.

Latest Instagrams

© Paulinement votre. Design by Fearne.