14 peurs d'enfance qui me hantent encore (j'exagère à peine).



Coucou vous ! Je vous écris assise à côté du chauffage, un gros pull tout doux sur les épaules, d'énormes chaussons aux pieds. Ouais, je crois qu'ici, l'été s'est bel et bien barré. Et ça n'a rien à voir avec l'article d'aujourd'hui. Je ne sais plus très bien d'où me vient cette idée, je crois que j'y ai simplement pensé avant de m'endormir. Parce que, je ne sais pas vous, mais moi mon esprit est au taquet pile au moment d'aller dormir. Alors voilà, je vous laisse continuer avec la liste non-exhaustive de ces peurs que j'avais, enfant/plus jeune, et qui me terrorisent toujours autant (j'exagère à peine).

◊ Ne jamais sortir un pied de sous la couette au risque de se le faire bouffer par un monstre.

◊ Ne jamais aller aux toilettes la nuit au risque de se faire courser par des monstres.

◊ Marcher seulement sur les bandes blanches du passage pour piétons pour ne pas tomber dans les crocodiles.

◊ Avoir l'appendicite si j'ose manger un ongle ou une crotte de nez de trop.

◊ Rester "comme ça" si je louche trop longtemps ou lorsqu'il y a du vent.

◊ Avoir la réelle impression qu'il y a des caméras chez moi. Et les chercher.

◊ Ne pas oser avaler mon chewing-gum de peur que mon estomac face des bulles.

◊ Ni les pépins ou noyaux des fruits. Sait-on jamais, si un arbres me pousse dans le ventre.

◊ Sortir avant de vider la baignoire au risque d'être aspirée par le trou.

◊ Je suis toujours persuadée que mes anciens jouets et peluches s'enjaillent dès que je sors de chez moi ou que je dors.

◊ Je continue de penser que si je tue une araignée, toutes ses potes vont venir se venger.

◊ Ou que si j'en jette une dans les toilettes, elle va finir par remonter et me piquer les fesses.

◊ Je continue de me lancer des défis très con du genre "si le bus n'est pas là dans deux minutes, il ne m'aime plus" et je suis très triste quand je perds.

◊ J'suis toujours très affectée quand la goutte sur laquelle j'avais tout misé perd sa course le long de la fenêtre de la voiture/du bus/tu train/de n'importe quel moyen de transport.




Pitié dites-moi que je ne suis pas la seule et lancez-moi en commentaires vos croyances/peurs les plus absurdes que je puisse les rajouter à la liste. 


6 commentaires

  1. Coucou,
    J'ai beaucoup aimé ton article. :)
    Bon, de mon côté, je n'appellerais plus ça des peurs, mais il y a tout de même quelques idées qui me traversent encore l'esprit parfois. ;) C'est assez rigolo, toutes ces peurs enfantines et ces idées reçues que nous pouvions avoir... Je ne vois que les adultes pour nous les avoir mises dans la tête...
    Je te souhaite bon courage pour cette nouvelle semaine et t'envoie des bisous pailletés :*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour ton commentaire ! :)
      je suis contente que l'article t'ait plu et de ne pas être la seule à penser encore à ces petites choses un peu ridicules... ^^
      pleins de bisous !

      Supprimer
  2. Je me retrouve tellement dans ton article ! xD Impossible pour moi de laisser un pied dépasser de la couverture, trop peur de le perdre. Quand je traverse un couloir dans le noir, je peux (presque) pas m'empêcher de courir pour aller à l'autre bout. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. aaaaaah ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule, merci ! :p

      Supprimer
  3. Mdrrr je me retrouve totalement dans les challenges "à la con", sauter sur les bandes blanches des passages piétons, et oh mon dieu: la paranoïa du pied qui dépasse de la couette :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. eh bien tu me rassures ! :p merci pour ton commentaire, des bisous !!

      Supprimer

Latest Instagrams

© Paulinement votre. Design by Fearne.